Guide d'achat

Bien choisir

ma table de cuisson

Induction ou vitrocéramique ? Quelles différences ?

Si les plaques vitrocéramique et les plaques à induction paraissent semblables, il ne faut pas les confondre pour autant. Qu'est-ce qui différencie l'une de l'autre ? On fait le point.

Plaques vitrocéramique

Les tables de cuisson vitrocéramique ont avantageusement remplacé nos anciennes plaques électriques. La chauffe est généralement assurée par un foyer radiant (assemblage de plusieurs résistances électriques). Toutefois, les tables vitrocéramiques permettent un contrôle plus précis de la température et une montée en température plus rapide. Elles sont aussi plus esthétiques : recouvertes d’une plaque en verre trempé, elles sont parfaitement lisses et donc plus faciles d’entretien. Un simple coup d’éponge suffit ! Si vous cherchez une table de cuisson pratique et bon marché, la vitrocéramique est idéale.

Il existe aussi des plaques vitrocéramiques à foyer radiant dit "High-Light". Celles-ci chauffent encore plus rapidement qu'une table vitrocéramique classique.

Enfin, certaines tables de cuisson vitrocéramique fonctionnent grâce à des halogènes. Elles sont idéales pour saisir les plats grâce une montée en température plus rapide encore.

Plaques à induction

Les tables à induction fonctionnent grâce à un champ magnétique activé par le métal de la casserole. Seule la partie en contact avec la casserole chauffe. Vous retirez la casserole, la plaque s'éteint.

Cette table haut de gamme possède de nombreux atouts, pour vous permettre de cuisiner comme un véritable Chef. Regardons ça d'un peu plus près…

Premier avantage : avec l’induction, la montée et la descente en température sont très rapides. Le lait s'apprête à déborder ? D'une simple pression sur le bandeau de commande, le désastre est évité. De même, pour faire bouillir une grande quantité d'eau, quelques minutes suffisent !

Par ailleurs, aujourd'hui la plupart des tables à induction sont équipées d’un minuteur électronique qui coupe automatiquement l'alimentation de la plaque une fois le temps de cuisson écoulé. Mieux, certains modèles disposent d'un minuteur par foyer : de quoi gérer indépendamment la cuisson de chaque plat en préparation.

Côté consommation d'énergie : celles-ci sont un tiers moins gourmandes que les tables vitrocéramiques et même 50 % moins énergivores qu'une table à gaz. La raison ? La chaleur est produite uniquement au contact du foyer et du récipient : il n’y a donc aucune déperdition d’énergie.

Dernier point : le nettoyage de la table à induction est facilité puisque sa surface extra plane ne présente aucune aspérité. De plus, comme la table reste froide tout autour de la casserole, les projections d’aliments sèchent mais ne cuisent pas.

Plaques gaz ou électriques ? >

A lire également, dans l'univers de la cuisson :

- Quelle puissance d'aspiration pour ma hotte de cuisine ?

- Hotte à recyclage ou hotte à évacuation ? Quel type choisir ?

- Four pyrolyse ou catalyse ? Les conseils pour vous aider à choisir

Nos marques
Le saviez-vous ?

La majorité des tables à induction sont équipées d’un ou plusieurs boosters, ce qui permet une montée en température encore plus rapide.

Le saviez-vous ?

Pour être compatible avec une table à induction, une casserole doit contenir du métal magnétique comme le fer. Pour savoir si vous pouvez utiliser votre batterie de cuisine, il suffit de faire un test avec un aimant. Si ce dernier est attiré par votre casserole, vous pouvez l'utiliser.